Publication

Sous la direction de Marie-Christine Lambert-Perreault, Jérôme-Olivier Allard, Elaine Després et Simon Harel
En librairie dès le 16 novembre 2017

Texte de la quatrième de couverture:
«C’est grâce aux récits que les Homo sapiens ont pu s’éparpiller sur toute la planète. […] Le récit oral, c’est ce qui nous permet non seulement de communiquer les uns avec les autres, mais aussi de transmettre […] du savoir, du savoir-faire, des émotions, des valeurs, des souvenirs, des descriptions historiques. La télésérie, c’est la forme, à l’heure actuelle, la plus aboutie de récit qui mêle toutes les notions et tous les savoirs.» (Martin Winckler, colloque Télé en séries, Université de Montréal, mai 2014.)

La série télévisée semble en effet être l’une des formes narratives qui raconte le mieux notre époque, en témoigne l’intérêt qu’elle suscite auprès d’un public hétérogène, dont font désormais partie les chercheurs universitaires anglophones comme francophones. La sérialité trouve une résonnance particulière dans la culture populaire: du roman-feuilleton qui enflamme les rues de Paris au 19e siècle aux séries télévisées contemporaines écoutées en rafale, les œuvres sérielles évoluent, mais la fascination qu’elles génèrent demeure. Artéfact médiatique, produit d’une culture industrielle ou œuvre d’art, la série télévisée actuelle se veut un objet pluriel, capable d’évoluer au gré des avancées technologiques.

Cette publication généraliste s’adresse autant aux téléspectateurs passionnés qui souhaitent enrichir leur réflexion qu’aux chercheurs en quête de perspectives nouvelles. Traitant de séries contemporaines américaines, québécoises, autochtones, françaises ou britanniques, les chapitres de l’ouvrage proposent des analyses formelles, génériques, politiques, culturelles et philosophiques. Préfacé par Stéphane Garneau, Télé en séries contient des textes de spécialistes reconnus, dont un rapport d’enquête inédit de Danielle Aubry, mais aussi des contributions de chercheuses et de chercheurs provenant de domaines variés qui partagent une volonté de produire un discours savant sur des œuvres riches, souvent à l’origine de discussions hebdomadaires autour de la machine à café.


Table des matières

Préface de Stéphane Garneau

La série télévisée: objet de fascination, objet d’étude
Elaine Després, Marie-Christine Lambert-Perreault, Jérôme‑Olivier Allard et Simon Harel

Les séries et le politique
Jean-Pierre Esquenazi

La matrice comme programme esthétique de la fiction télévisuelle plurielle
Stéphane Benassi

Du téléroman à la sérietélé ou comment la fiction télévisuelle québécoise transite de l’oralité à la visualité
Yves Picard

Série télévisée, temps-oralité et modernité ou quand, dans 19-2, le temps sort de ses gonds
Yves Picard et Germain Lacasse

L’unité narrative des séries télévisées
Florent Favard

Cinéma, l’horizon indépassable? Le recours aux réalisateurs de films
Chloé Conant-Ouaked

La sitcom entre humour et empathie. Le cas de Raising Hope
Marta Boni

Série noire: vers un changement de paradigme télévisuel au Québec?
Sylvie-Anne Boutin

Lecteurs et lecture dans la série policière Law & Order: Criminal Intent
Katerine Gagnon

«Élémentaire, mon cher Jekyll»: quand Steven Moffat revivifie deux mythes littéraires
Claire Caland

De la scène de crime à la scène de procès: implications philosophiques de l’effet CSI
René Lemieux

La mort dans la balance: Walter H. White (Breaking Bad) et la question éthique
Pierre Barrette

Posthumains en quête d’humanité: temporalité et corporalité dans Dark Angel et Battlestar Galactica
Elaine Després

Tofurkey, pâte d’amandes ou burger? Nourriture, genre, classe et ethnicité dans Gilmore Girls
Marie-Christine Lambert-Perreault

Les quatre merveilleuses: figures plurielles et création télévisuelle au féminin dans La galère
Julie Ravary

Les mots plus que les images dans In Treatment
Simon Harel

Roughing It: la frontière et le langage dans Deadwood
William S. Messier

Le «refus» dans Mohawk Girls de Tracey Deer
Kester Dyer

In the Flesh: l’altérité du zombie réhumanisé
Jérôme-Olivier Allard

Du leitmotiv horrifique à la chanson populaire: recontextualisations musicales dans American Horror Story
Andréane Morin-Simard

Musique originale et variations sur un thème de Nicolas Maranda dans Minuit, le soir et 19-2: une esthétique du motif en mosaïque
Annick Girard

Webséries québécoises interactives: bref panorama d’un univers hétéroclite
Aude Weber-Houde

Les meilleures séries télévisuelles québécoises de grande écoute (1986-2003)
Danielle Aubry (1956-2008)